Un peu d'histoire...

 

La bibliothèque fut fondée en 1850 sous l'administration de M. Lechevrel, maire de Montivilliers de 1843 à 1870, qui voulait ainsi développer l'instruction.

Il puisa dans sa bibliothèque personnelle et fit un don important de plus de 700 volumes, dont plusieurs sont remarquables.

Charles-Antoine Blanchet prit la charge de la bibliothèque. Né le 15 octobre 1805 dans une famille modeste, cet érudit, qui exerce la profession de tailleur, consacre ses loisirs à la lecture, à l'étude de la botanique et lorsqu'il achète des livres il en fait don à la bibliothèque. On lui doit également l'acquisition de manuscrits et de livres d'heures. Subsiste un registre, où il a inventorié les collections. 

{jcomments on}

 Un peu d'histoire...

 

La bibliothèque fut fondée en 1850 sous l'administration de M. Lechevrel, maire de Montivilliers de 1843 à 1870, qui voulait ainsi développer l'instruction.

Il puisa dans sa bibliothèque personnelle et fit un don important de plus de 700 volumes, dont plusieurs sont remarquables.

Charles-Antoine Blanchet prit la charge de la bibliothèque. Né le 15 octobre 1805 dans une famille modeste, cet érudit, qui exerce la profession de tailleur, consacre ses loisirs à la lecture, à l'étude de la botanique et lorsqu'il achète des livres il en fait don à la bibliothèque. On lui doit également l'acquisition de manuscrits et de livres d'heures. Subsiste un registre, où il a inventorié les collections. 

{jcomments on}

Origine du fonds

Parmi les autres bienfaiteurs de l'époque, on peut citer les abbés Cochet, Simon, Houllière et Hardel ; Benjamin Bonvoisin, artiste peintre ; A. Duthuit, Alphonse Martin et Ernest Dumont historiens locaux.

 

Grâce à ces dons, la bibliothèque compte aujourd'hui :

50 manuscrits et environ 7 000 livres anciens des XVII et XVIIIème siècles concernant les sciences. On y trouve notamment l'œuvre de Buffon, l'Encyclopédie de Diderot, les œuvres de Voltaire, ainsi que de nombreux livres d'histoire et de religion d'intérêt local, tel un Rituel de Rouen de 1765 ainsi qu'un Processionnal de Rouen de 1816.

 

Peu de livres proviennent de l'abbaye : sauvé des confiscations, on peut citer seulement un livre, Psaumes et cantiques, portant l'ex-libris de Madame de Sebbeville (1682-1739), abbesse de Montivilliers, dont le portrait fut exécuté vers 1730 par Pierre Couperey du Havre.

 

Supports & collections

Les manuscrits

Ceux qui ont pu être conservés sont très précieux pour l'histoire de la cité tel Le Bourgaige de Montivilliers, imposant volume rédigé par Guillaume Manelin, receveur de l'abbaye, et qui fournit sur les redevances dues aux religieuses des renseignements très détaillés.

 

Les archives :
La bibliothèque de Montivilliers possède un fonds d'archives important. Provenant de l'abbaye, il couvre la période de l'Ancien Régime à la Révolution. Mal conservées durant la dernière guerre, beaucoup de pièces manuscrites ont souffert de l'humidité puisqu'elles furent entreposées dans le caveau de l'église.Toutefois on a pu conserver en parfait état le cahier de doléances (1789) de la ville de Montivilliers ainsi que les cinq registres de la Société populaire (1793-1795), sans oublier nombre d'imprimés concernant l'administration du district.

 

Les périodiques anciens :

En 1995, on a pu réunir dans des conditions de conservation adaptées l'ensemble des archives municipales sur une période allant jusqu'en 1945, ainsi que les collections des deux principaux journaux : Le Journal de Montivilliers créé en 1892 et le Nouvelliste de Montivilliers créé en 1893.

 

Les fonds iconographiques :

Dessins, gravures, estampes, plans et photographies viennent complèter le Fonds Patrimonial.

En 2007, dans le cadre du Plan d'Action pour le Patrimoine Ecrit, un inventaire des documents graphiques est réalisé.

Une très belle série de dessins et de gravures, don du peintre local Benjamin Bonvoisin, a été restaurée en 2011-2012..

En 2006, la bibliothèque a reçu en legs quelques 10 500 clichés, qui retracent toute la carrière du photographe René Breton (1924-2003).

 

La richesse de ce patrimoine a permis la réalisation de plusieurs expositions.

 {jcomments off}